NATIONAL

Les questions de paix en Afrique au centre des discussions entre Boukadoum et Pandor

Le ministre des Affaires étrangères, M. Sabri Boukadoum, et la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération, Mme Naledi Pandor, ont échangé des vues, mardi à Pretoria, sur toutes les questions de paix et de sécurité sur le continent africain notamment la situation en Libye, au Mali et au Sahara occidental occupé.

M.Boukadoum et son homologue Mme Pandor, ont discuté des derniers développements en Libye et évoqué le processus politique mené par l’ONU, indique mardi un communiqué conjoint rendu public à Pretoria, à l’occasion de la visite de travail de deux jours du chef de la diplomatie algérienne en Afrique du Sud.

Les deux ministres ont souligné qu’il était impératif pour l’Union africaine (UA), à travers le Comité de haut niveau sur la Libye, d’accroître son implication pour garantir un processus politique dirigé par les Libyens qui préserve l’unité et l’intégrité territoriale du pays et mette fin à l’ingérence étrangère.

S’agissant de la question du Sahara occidental, les deux parties se sont déclarées gravement préoccupées par l’escalade des tensions militaires dans les territoires occupés et ont réaffirmé à cet égard leur position qui consiste à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, qui assurera l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, par le biais de la tenue d’un référendum libre et équitable.

M.Boukadoum et Mme Pandor ont, dans ce même contexte, exprimé leur « plein appui » à la nomination immédiate par le Secrétaire général des Nations unies de son Envoyé personnel pour le Sahara occidental, un poste vacant depuis mai 2019.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

19 + three =

Bouton retour en haut de la page