ECONOMIE

Les salariés ont couvert un quart de la fiscalité ordinaire du pays

 L’impôt sur le revenu global (IRG), payé par les salariés, a généré en 2018 plus du quart de la fiscalité ordinaire budgétisée, soit le même taux de contribution à cette fiscalité enregistré depuis plusieurs années, selon les statistiques du ministère des Finances.

L’IRG sur salaires, un impôt retenu à la source, a ainsi rapporté 691,85 milliards de dinars (mds DA) en 2018 (contre 685,73 mds DA en 2017), alors que l’IRG sur les autres revenus s’est chiffré à 92,17 mds DA (contre 84,6 mds DA), selon les données communiquées par le ministère.

L’IRG sur salaires a alors représenté 26% des recettes fiscales ordinaires recouvrées et budgétisées en 2018 lesquelles se sont établies à 2 648,5 mds DA.

L’Algérie comptait en 2018 un peu plus de 11 millions salariés, selon l’ONS.

Quant à l’impôt sur le revenu des sociétés (IBS), soumis au système déclaratif, il a rapporté au Trésor 384,42 mds DA (contre près de 420 mds DA en 2017), soit une baisse de 8,5%.

Le produit des impôts divers sur affaires s’est chiffré à 1.061,8 mds DA (contre 991 mds DA) dont 486 mds de DA recouvrés de la TVA imposée aux importations et 332 mds de DA de la TVA imposée à la consommation intérieure.

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer