ECONOMIE

Micro-entreprises: plus de 57 milliards de DA affectés au remboursement des dettes

Le montant des aides financières affectées pour le remboursement des dettes des micro-entreprises en difficulté s’élève à 57 milliards de DA, a annoncé, lundi à Alger, le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Micro-entreprise, Nassim Diafat.

Invité du forum de la Radio algérienne, M. Diafat a précisé que la prise en charge financière des micro-entreprises en difficulté se fait au cas par cas dans le cadre des séances hebdomadaires tenues par la commission de garantie composée des représentants du Fonds de caution mutuelle de garantie risques/crédits jeunes promoteurs et de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE).

La commission de garantie examine près de 500 dossiers/semaine concernant les propriétaires des entreprises en difficulté en raison de la détérioration de leur matériel ou qui étaient victimes des catastrophes naturelles ou atteints de maladies les empêchant d’exercer normalement leur activité.

A propos des propriétaires des micro-entreprises en difficulté qui ont procédé à la vente de leurs matériels, le ministre délégué a indiqué que le Fonds de caution procède dans ce cas à l’achat des crédits de cette catégorie auprès de la banque pour que les jeunes entrepreneurs puissent s’acquitter de leurs dettes par tranche pendant une longue période allant jusqu’à dix ans afin de poursuivre leur activité.

L’activation de la commission de garantie a permis d’éviter les poursuites judiciaires à l’encontre des jeunes entrepreneurs et ce en vue d’encourager la création des micro-entreprises sans crainte, a ajouté M. Diafat.

La Commission achèvera d’ici à deux semaines l’étude des dossiers des micro-entreprises en difficulté dans les wilayas du Grand sud, selon le ministre.

M. Diafat a rappelé que 70 % des micro-entreprises sont en difficulté à cause de plusieurs raisons notamment les conditions économiques et sanitaires mondiales tandis que 30 % des entreprises restantes exercent leurs activités normalement dans différents secteurs.

Dans le même cadre, le ministre a appelé les jeunes entrepreneurs à constituer des entreprises communes (Groupes) pour créer une valeur ajoutée et augmenter les gains, notamment dans le domaine agricole et les industries de transformation.

Ce genre de regroupement permettra de tirer profit du financement de l’ANADE pouvant dépasser 10 millions Da, a expliqué le ministre.

Evoquant les réalisations des jeunes entrepreneurs dans les différents coins du pays, M. Diafat a annoncé la création prochaine d’une zone à Tamanrasset composée de 15 micro-entreprises spécialisées dans la transformation de la mangue outre des micro-entreprises de production du sel et de l’exploitation des mines d’or.

Concernant le lancement d’un salon international des micro-entreprises en Algérie, il a estimé que ce Salon sera une occasion pour présenter les micro-entreprises fleurissantes en Algérie dans les différents secteurs, ajoutant que cette manifestation accueillera des bailleurs de fonds nationaux et étrangers pour les rapprocher aux jeunes entrepreneurs.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

seven + two =

Bouton retour en haut de la page