SOCIETE

Ministre de l’environnement: 275 millions DA pour l’extension du CET d’Oued Falli

La ministre de l’environnement, Samia Moualfi, en visite lundi dans la wilaya de Tizi-Ouzou, a annoncé l’octroi d’une enveloppe financière de 275 millions DA pour l’extension du Centre d’enfouissement technique (CET) d’Oued-Falli, à la sortie Ouest du chef lieu de wilaya.

Ce budget permettra la réalisation de travaux d’extension au niveau de cette structure qui reçoit actuellement les déchets de 24 communes de la wilaya, soit 376 tonnes par jour, et qui est arrivée à saturation de ses capacités, à l’instar des 3 autres CET opérationnels que compte la wilaya.

La ministre a, à cet effet, exhorté les responsables locaux de son secteur à trouver d’autres solutions pour le traitement des déchets, notamment, en privilégiant, dans l’immédiat, le recours au tri sélectif en amont pour, dira-t-elle, diminuer la pression et faciliter la tâche au niveau des centres de traitement.

Insistant sur l’importance de réaliser le passage à l’économie verte, elle a lancé un appel aux entrepreneurs locaux à s’investir dans l’activité du recyclage qui est un créneau créateur de richesse et d’emplois ainsi qu’à la société civile et aux citoyens à s’impliquer d’avantage dans la sensibilisation autour de la protection de l’environnement.

Lors de cette visite, la ministre a procédé à la délivrance d’une autorisation d’exploitation pour une unité privée de transformation des sous-produits de l’oléiculture spécialisée dans la fabrication de briquettes de charbon à partir de grignon d’olive et du bois.

Elle a, également, assisté à la signature de 3 conventions de formations relatives à la promotion et la protection de l’environnement entre des organismes nationaux et des associations et collectivités locales.

Il s’agit d’une convention entre l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) et la commune de Tizi-Ouzou portant sur la mise en conformité des installations classées et la gestion intégrée des déchets, et 2 autres entre le Conservatoire national de formation en environnement (CNFE) et 3 associations locales, dont 2 issues de la société civile et une autre du secteur de l’environnement, pour la formation de délégués de l’environnement.

Au village Azra, sacré lauréat de la dernière édition du concours Rabah Aissat du village le plus propre au niveau de la wilaya, d’où elle a clôturé sa visite, la ministre a salué l’organisation de cette compétition environnementale et sociale.

Mme. Moualfi a indiqué, à l’occasion, que son département œuvrera à généraliser l’esprit de cette initiative à travers le territoire national pour inciter les citoyens à prendre soin de leur environnement.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × quatre =

Bouton retour en haut de la page