ECONOMIE

Opep+: le comité technique conjoint examine l’évolution du marché pétrolier

Le Comité technique conjoint (JTC) de la Déclaration de coopération (DoC) signée par les membres de l’Opep et non Opep (Opep+), a tenu lundi sa 58e réunion, par vidéoconférence, pour examiner les conditions du marché mondial du pétrole, a indiqué l’Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Cette réunion a précédé la 36e réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l’application de l’Accord Opep+ (JMMC) et la 24e réunion ministérielle regroupant les membres de l’Opep et non-OPEP, prévues pour mardi, a précisé l’Opep dans un communiqué publié sur son site web.

Cité dans le communiqué, le secrétaire général de l’Opep, Mohammad Sanusi Barkindo a souligné « la nécessité de rester très agile et adaptable à la situation du marché pétrolier en constante évolution ».

.M. Barkindo a également indiqué que « l’approche flexible » de la DoC a contribué à donner un sentiment supplémentaire de stabilité, de réassurance et de continuité au marché et aux investisseurs malgré les incertitudes persistantes.

En référence au rapport mensuel de l’OPEP sur le marché pétrolier, le Sg de l’Opep a noté que la demande mondiale de pétrole devrait atteindre 100,6 mb/j en 2022, dépassant les niveaux d’avant la pandémie.

Il, a, d’autre part, mis en avant, le rôle « déterminant » du Comité technique conjoint dans le soutien des efforts visant à parvenir à un marché pétrolier stable et durable au profit de toutes les parties prenantes de l’industrie.

La 24ème réunion ministérielle des 23 pays de l’Opep+, dont l’Algérie, se tiendra mardi après-midi, afin d’examiner la situation du marché pétrolier international et  ses perspectives d’évolution à court terme.

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, avait souligné, dans un entretien à l’APS, que l’Opep et ses alliés examineront, lors de cette réunion, toutes les options, y compris la baisse de la production, suite aux derniers développements sur le marché liés notamment à la propagation du variant Omicron du coronavirus.

Les membres de l’alliance Opep+ seront extrêmement attentifs aux développements récents sur le marché, notamment pour ce qui est de l’impact potentiel de la nouvelle vague de contaminations sur la consommation mondiale de pétrole et pour ce qui est de la mise prochaine sur le marché d’importants volumes en provenance des stocks pétroliers stratégiques, selon M. Arkab.

Suite à la 19e réunion de l’Opep+ en juillet dernier, et depuis début août, les producteurs de l’Opep+ augmentent leur production chaque mois de 400.000 barils par jour, jusqu’à l’annulation complète du quota de réduction restant, estimé à 5,8 MBJ.

Les cours du pétrole étaient en hausse ce matin. Le prix de baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars prenait 1,39% à 78,85 dollars tandis que le WTI, pour livraison en février, gagnait 1,26% à 76,16 dollars.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

five + 18 =

Bouton retour en haut de la page