ECONOMIE

Port pétrolier et gazier d’Arzew: reprise graduelle des chargements des hydrocarbures

Le ministère de l’Energie a apporté des précisions concernant l’arrêt du port pétrolier et gazier d’Arzew et Bethioua (Oran) survenu du 6 au 13 du mois courant, assurant que les chargements des hydrocarbures ont repris graduellement dès le 9 décembre, tandis que le méthanier Lalla Fatma N’ soumer a chargé sa cargaison le 13 décembre.

Nous tenons à informer l’opinion publique que cet arrêt, survenu depuis le début du mois de décembre, a été provoqué par les mauvaises conditions météorologiques, obligeant l’entreprise portuaire d’Arzew à consigner les ports d’Arzew et de Bethioua pour des périodes assez longues, conduisant à une perturbation de la navigation maritime, a précisé la Direction générale des hydrocarbures du ministère de l’Energie dans une note d’information publiée sur la page facebook du ministère.

La même source a également indiqué que la consignation des deux ports à compter du 6 décembre 2020 a par conséquent induit des retards allants de 3 à 13 jours, mais de façon discontinue, dans les programmes de chargement des navires de transport d’hydrocarbures destinés à l’exportation et pour le marché national.

Le ministère a également fait savoir que les chargements des hydrocarbures ont repris graduellement dès le 9 décembre » courant tout en précisant que le méthanier Lalla Fatma n’soumer, cité dans la presse, a chargé sa cargaison le 13 décembre, soit un retard de sept (07) jours.

Ces perturbations de chargement des navires n’ont pas impacté la production en amont, et ce, grâce à la disponibilité des capacités de stockage au nord et au sud, ainsi que leur bonne gestion par Sonatrach.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

eight + seven =

Bouton retour en haut de la page