INFONATIONAL

Premier ministre : Nécessité d’exploiter les structures existantes avant de demander l’inscription de nouveaux projets

Le Premier ministre, ministre des Finances,M. Aïmene Benabderrahmane, a mis l’accent, samedi à Alger, sur l’impératif d’exploiter les structures existantes non-exploitées dans les différents secteurs avant de demander l’inscription de nouveaux projets, et ce dans le cadre de la stratégie du gouvernement visant à rationaliser la gestion des deniers publics.

M. Benabderrahmane qui répondait aux préoccupations des députés, dans le cadre du débat du projet de loi de finances 2022, lors d’une séance plénière, conduite par le président de la chambre basse du Parlement, Brahim Boughali, en présence de membres du gouvernement, a insisté sur la nécessité d’une exploitation efficace et efficiente de toutes les structures existantes avant de demander l’inscription de nouveaux projets non justifiés.

Le Premier ministre a cité dans ce cadre le secteur de l’Enseignement supérieur « qui demande chaque année l’inscription de nouveaux projets de réalisation d’universités et de cités universitaires alors que des dizaines de milliers de lits et de postes pédagogiques ne sont pas encore exploités », des structures qui coûtent des dépenses à l’Etat pour leur gardiennage.

Il a également cité le secteur de la Santé qui n’exploitent pas ces capacités comme il se doit alors qu’il bénéficie d’un important budget.

M. Benabderrahmane a évoqué le prochain recensement économique qui permettra de cerner les capacités nationales pour qu’on puisse inscrire des programmes au profit des secteurs qui enregistrent un déficit, a-t-il précisé.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq + 20 =

Bouton retour en haut de la page