INFONATIONAL

Président de la république: « il y a un dégel » dans les relations entre l’Algérie et la France

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé qu’il y a « un dégel dans les relations » entre l’Algérie et la France, soulignant que l’Algérie demeurait « une puissance africaine avérée ».

S’exprimant lors d’une entrevue périodique avec les représentants de la presse nationale, diffusée mardi soir par la Télévision nationale, et répondant à une question sur le récent entretien téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron, le Président de la république a affirmé qu’il y a un dégel dans les relations avec la France » et que l’Algérie est un pays incontournable pour l’Afrique et une puissance africaine avérée.

Le chef de l’Etat qui a notamment mis l’accent sur la nécessité d’une « entente » basée sur le respect mutuel, a toutefois relevé qu’il ne pouvait pas « dire plus que cela dans le soucis de ne pas influencer sur le processus électoral en France » qui s’apprête à organiser une élection présidentielle en avril prochain.

De manière générale, les choses se sont tassées », a-t-il dit, rappelant les résultats « très positifs » ayant couronné la récente réunion tenue à Alger entre une délégation française conduite par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères français avec une délégation conduite également par le SG du MAE algérien.

Le Président de la république a indiqué que « les choses commencent à prendre une autre direction », évoquant, à ce propos, le « geste » de Macron qui a rendu hommage aux victimes des manifestations pour la paix et contre l’OAS en Algérie, le 8 février 1962, réprimées dans le sang à la station de métro Charonne à Paris, par le préfet de police, Maurice Papon.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

four × two =

Bouton retour en haut de la page