INFONATIONAL

Président de la République: Les crimes du colonialisme français ne sauraient tomber dans l’oubli

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé vendredi que les crimes commis par le colonialisme français à l’encontre du peuple algérien, ne sauraient tomber dans l’oubli ni s’éteindre par la prescription, soulignant qu’un traitement responsable, intègre et impartial du dossier de la Mémoire et de l’Histoire, dans un climat de franchise et de confiance, est incontournable.

Dans un message à l’occasion de la célébration de la Fête de la victoire (19 mars), le Président de la république a indiqué qu’en cette journée mémorable, prélude de la victoire, le peuple algérien y a puisé force et détermination pour affronter l’impact et les effets d’une destruction d’une grande ampleur, une destruction massive violente qui témoigne des crimes odieux du colonialisme et qui ne sauraient tomber dans l’oubli ni s’éteindre par la prescription.

Un traitement responsable, intègre et impartial du dossier de la Mémoire et de l’Histoire, dans un climat de franchise et de confiance, est incontournable, a-t-il ajouté.

Le Président de la république a souligné que cette question demeurera au centre de nos préoccupations … Nous poursuivrons sans relâche et sans compromis le parachèvement de nos démarches, en insistant sur le droit de notre pays à récupérer les archives, à connaitre le sort des disparus durant la Glorieuse guerre de libération et à indemniser les victimes des essais nucléaires et autres questions liées à ce dossier par fidélité au message de nos valeureux Chouhada.

Cette halte historique dans le parcours glorieux de la nation n’aurait pas eu autant d’écho à travers le monde s’il elle n’avait pas été le couronnement d’une révolution glorieuse et la résultante inéluctable d’innombrables et amères sacrifices qui se sont succédés depuis l’invasion coloniale de notre patrie, à travers des résistances populaires épiques gravées dans les annales de la mémoire et de l’histoire. La fidélité au message des Chouhada, l’amour de la patrie et la volonté de construire et de développer le pays sont autant de valeurs qu’elle véhicule et qui constituent une source d’inspiration pour les générations d’aujourd’hui et celles à venir, a ajouté le président de la République.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

five × five =

Bouton retour en haut de la page