NATIONAL

Président du Conseil de la nation: importance de la coordination entres les deux instances législative et exécutive

Le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, a mis l’accent lundi à Alger sur l’importance d’une coordination et d’une complémentarité entre les deux instances législative et exécutive au service de l’intérêt général dans l’objectif de promouvoir la culture de l’Etat, dans le cadre du respect du principe de séparation des pouvoirs.

M. Goudjil a supervisé une réunion de la Commission des affaires juridiques et administratives, des droits de l’Homme de l’aménagement du territoire et du découpage administratif, élargie aux membres des groupes parlementaires et des formations politiques représentant le Conseil, consacrée à l’examen des textes fondamentaux régissant le fonctionnement du Conseil de la nation, dont la loi organique 16-12 du 25 août 2016 fixant l’organisation de l’Assemblée populaire nationale (APN) et du Conseil de la nation ainsi que les relations fonctionnelles entre les chambres du Parlement et le Gouvernement, en vue de l’adapter au règlement intérieur du Conseil en sus des instructions générales du Bureau du Conseil devant définir les modalités d’application du règlement intérieur.

Cette réunion a été une occasion pour examiner l’avant-projet de loi organique modifiant et complétant la loi organique 16-12 dans l’objectif de l’adapter à la Constitution du 1er novembre 2020.

Lors de cette réunion, M. Goudjil a souligné « l’importance de la coordination, de la complémentarité et de la coopération entre les deux instances législative et exécutive au service de l’intérêt général dans l’objectif de promouvoir la culture de l’Etat dans le cadre du principe de séparation des pouvoirs, mais aussi pour asseoir les fondements de l’Algérie nouvelle qui permet, sans exclusion aucune, à tous ses enfants de participer au processus de renouveau national conduit par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune et ce, dans le respect du référent novembriste afin de préserver la souveraineté de la décision politique nationale en l’appuyant par une indépendance économique réelle.

Le Président du Conseil de la nation a appelé les membres de la Commission et tous les membres du Conseil à œuvrer ensemble en s’unissant sous la direction du Président de la République tout en resserrant les rangs et renforçant le front interne pour faire face aux défis actuels.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

sixteen + 17 =

Bouton retour en haut de la page