SOCIETE

Résorption de l’habitat précaire : relogement de plus de 500 familles de la ville de Saida en 2020

Plus de 500 familles résidant dans des habitations précaires de la ville de Saida ont été relogées l’année 2020 dans de nouveaux logements disposant de toutes les commodités d’une vie décente, a-t-on appris dimanche auprès des services de la wilaya.

Les nouvelles cités d’habitat dont les travaux de réalisation sont confiés à l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de la wilaya se situent à hai « Boukhors » et hai « Dahr Echeikh », a-t-on indiqué.

Les autorités de wilaya ont également procédé à la démolition des constructions précaires situées à la sortie-sud de la ville et du vieux bâti au centre-ville qui ont longtemps constitué une entrave devant la poursuite de la réalisation du projet d’aménagement de l’Oued Ouakrif.

Les assiettes récupérées suite à l’opération de démolition seront utilisées pour la réalisation de projets d’utilité publique à l’avenir, a-t-on souligné, faisant savoir que l’opération supervisée par les autorités de wilaya a permis la résorption de plusieurs sites altérant l’aspect urbain et constituant des points noirs au chef-lieu de wilaya.

Pour rappel, l’année 2019 a enregistré le relogement de 1.500 familles qui résidaient au vieux bâti et dans l’habitat précaire et indécent à Saida dans de nouveaux logements offrant les conditions d’une vie décente aux cités « Makhlouf Bendida », « Argoubi Abdellah » et « 1200 logements » à hai Boukhors dans le cadre du plan de résorption de l’habitat précaire (RHP).

La wilaya de Saida a bénéficié, dans le cadre du plan de développement en cours, d’un programme de 15.236 logements publics locatifs dont 10.524 réalisés et 412 en cours, selon la direction de l’habitat.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

two + 13 =

Bouton retour en haut de la page