ECONOMIE

Sonatrach : renouvellement d’une convention cadre avec l’Agence spatiale algérienne

Le Groupe Sonatrach a procédé lundi à Alger à la signature du renouvellement d’une convention cadre avec l’Agence spatiale algérienne (ASAL) portant sur la mise a disposition des technologies spatiales de l’ASAL au profit de Sonatrach.

Le renouvellement de cette convention cadre, signée une première fois en 2018, a été paraphé par le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, et le directeur général de l’ASAL, Azzedine Oussedik.

Cette convention cadre doit définir les modalités de collaboration entre les deux parties pour une utilisation optimale des technologies spatiales et leurs applications dans la conception, l’étude et la mise en oeuvre des projets de développement liés aux différents domaines d’activité de Sonatrach.

La signature a été suivie par la signature de trois contrats inhérents à diverses prestations de recherche appliquée spatiale réalisées par l’ASAL pour le compte de Sonatrach.

Le premier contrat d’application concerne l’accompagnement pour la mise en place du système d’estimation des émissions de gaz touchés et de méthane dans le cadre des efforts menés par Sonatrach en matière de baisse de l’empreinte carbone issue de ses activités.

Ce contrat a été signé par le directeur central HSE (Hygiène, Sécurité et Environnement) de la compagnie, Abdelkrim Ouamer, et le directeur du Centre des techniques spatiales de l’ASAL, Habib Mahi.

Les deux autres contrats impliquent l’acquisition d’images satellitaires et l’exploitation des techniques de géodésie spatiale sur les champs en développement.

Ces deux contrats ont été signés par le directeur de la division activité « Exploration/Production » de Sonatrach, Mahmoud Djidjeli et le directeur du Centre des applications spatiales de l’ASAL, Ali Hassani.

Lors d’un point de presse en marge de la cérémonie de signature, M. Hakkar a fait savoir que cette convention va connaitre une nouvelle étape à travers « une collaboration fructueuse », permettant de fournir à Sonatrach des données scientifiques de haute qualité dans le cadre des études, du développement et de la mise en oeuvre de ses différentes activités.

Cette convention renouvelée, a expliqué le PDG de Sonatrach, va permettre à la compagnie nationale des hydrocarbures de moderniser ses opérations industrielles dans le but d’optimiser l’exploitation des ressources hydrocarbures « tout en réalisant des gains tangibles en terme de coût et de temps, et ce, grâce aux cartes précises des satellites de nos zones d’activité, des réseaux de transport et d’exploration ».

La convention cadre signée en 2018 comprend aussi les systèmes d’évaluation des gaz torchés et la réduction de l’empreinte carbone, ce qui permet d’évaluer le niveau des gaz torchés avec précision, rappelle M. Hakkar.

Pour sa part, le DG de l’ASAL a assuré que cette convention était une opportunité pour l’Agence qui s’engage à réaliser des cartes et à soutenir et sécuriser les zones industrielles et les réseaux de transport et d’exploration du pétrole.

Il a également fait savoir que l’Agence fournit à Sonatrach des images satellitaires de haute précision, élabore des modèles numériques de terrain ou de relief et l’exploitation des techniques de géodésie spatiale.

Selon M. Oussedik, cette coopération permet de renforcer la souveraineté nationale à travers le soutien local à Sonatrach dans l’analyse, la gestion et la protection de son environnement d’activité.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page