SPORT

Taoufik Makhloufi : « Je suis un athlète propre »

Le triple médaillé olympique algérien Taoufik Makhloufi, soupçonné par un média français de détention de produits et de matériels dopants, a dénoncé mercredi « une campagne calomnieuse » contre un « champion propre » régulièrement suivi par la Fédération internationale d’athlétisme (World Athletics) et l’Agence mondiale antidopage (AMA).

Je possède un passeport biologique depuis des années et je suis régulièrement contrôlé, à l’instar de tous les champions, par les instances internationales, à savoir la Fédération internationale d’athlétisme et l’Agence mondiale antidopage. Je n’ai jamais fait l’objet d’un contrôle positif. Je suis un athlète propre et ce n’est pas aujourd’hui que je vais changer, a déclaré Makhloufi à l’APS, en réaction aux allégations de la chaîne française France 3 sur une prétendue affaire de dopage.

Je n’ai jamais touché aux produits dopants tout au long de ma carrière. Toutes les médailles et les victoires remportées lors des grands événements mondiaux l’ont été grâce au travail, à l’abnégation, à la patience et au sacrifice », a souligné le vice-champion du monde du 1500 m.

Les athlètes de très haut niveau sont soumis à de scrupuleuses obligations de localisation (adresse, stages, entraînements, compétitions) et doivent en plus renseigner chaque jour un créneau d’une heure et d’un lieu afin de pouvoir être testés de façon inopinée.

Trois manquements à ces obligations (un contrôle manqué, le « no show », ou des renseignements imprécis) en moins d’un an sont passibles de deux ans de suspension.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quinze + seize =

Bouton retour en haut de la page