INFONATIONAL

Un contrat-type définissant les conditions de scolarisation dans les établissements privés

Les ministères de l’Education nationale et du Commerce ont dévoilé mardi « un contrat-type » définissant les conditions et modalités de scolarisation de l’élève dans un établissement privé, en vertu duquel les parents ne sont plus tenus de payer les frais de scolarité, ni l’établissement privé de dispenser les cours en cas de force majeure.

Intitulé cas de force majeure et procédures à suivre, l’article 11 du contrat stipule qu’en cas de force majeure empêchant les parties au contrat d’honorer leurs engagements, les deux parties en sont juridiquement dégagés.

Soulignant que dans pareil cas, le parent d’élève n’est pas tenu de payer les frais de scolarisation, le même document précise que l’établissement privé, s’il n’est pas en mesure d’assurer les cours à distance, est dégagé de son engagement d’assurer l’enseignement à l’élève. Il sera également contraint de rembourser les frais versés, le cas échéant, par le parent d’élève.

Le contrat-type dont l’APS a reçu une copie, souligne que les deux parties doivent se concerter pour prendre les mesures correctives concernant la durée restante du contrat, dans un délai de 48 heures. L’accord auquel sont parvenues les deux parties sera « porté dans un avenant et signé dans un délai n’excédant pas 7 jours.

En cas de désaccord, les questions d’ordre commercial faisant l’objet de différends, seront soumises à l’arbitrage des services du ministère du Commerce pour y statuer et prendre une décision contraignante pour les deux parties.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

one + 7 =

Bouton retour en haut de la page