SOCIETE

Un potentiel d’économie d’énergie de 36% chez les ménages

Le potentiel d’économie d’énergie dans le secteur résidentiel (ménages) en Algérie, le plus énergivores du pays est de 36 %, a indiqué mercredi à Alger, le directeur des projets au sein de l’Agence de promotion et de rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE), Kamel Dali.

Intervenant à l’occasion d’une conférence autour de l’efficacité énergétique en Algérie lors de la 3ème édition du Salon de l’Electricité et des Energies renouvelables, le même responsable a fait savoir que le potentiel d’économie d’énergie dans le secteur résidentiel en Algérie représente près de 8.766 GwH, ce qui représente 36% de la consommation totale de ce secteur.

« Portée par les équipements électroménagers, la consommation du secteur résidentiel (c’est à dire chez les ménages) est la plus importante du pays, suivie du secteur industriel », a-t-il étayé, estimant que la priorité est de lutter contre le gaspillage dans le secteur résidentiel car ce dernier ne produit pas de richesse contrairement à l’industrie et les transports. Soulignant la nécessité de la mise en oeuvre de différents outils permettant d’assurer une plus grande efficacité énergétique, M. Dali a rappelé que le premier programme d’efficacité énergétique en Algérie a été mis en place au niveau législatif en 2006 puis révisé en 2011 et 2015.

Par ailleurs, l’intervenant a indiqué que la structure de la consommation annuelle d’énergie finale à travers le pays est de 48 millions TEP (tonnes équivalent pétrole), le secteur résidentiel représentant 36% de ce total. Le transport représente pour sa part 32% et le secteur du bâtiment 22%.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page