NATIONAL

APN: Installation du groupe parlementaire de fraternité et d’amitié Algérie-Jordanie

Le groupe parlementaire de fraternité et d’amitié Algérie-Jordanie a été installé, mercredi  au siège de l’Assemblée populaire nationale (APN), en vue de hisser le niveau de la coopération bilatérale à de plus larges perspectives.

La cérémonie d’installation a été supervisée par le vice-président de l’APN, chargé de l’activité extérieure, Moundir Bouden pour qui ce groupe « constituera un acquis supplémentaire dans le capital des relations de fraternité séculaires et ancestrales traduites par l’apport du Royaume en faveur de l’Algérie lors de la Guerre de libération ».

Et d’assurer que la diplomatie parlementaire est un facteur important dans le processus de renforcement des relations et se veut une occasion pour consolider et approfondir la coopération bilatérale entre les deux instances législatives.

M. Bouden a également indiqué que cette installation visait « la pérennisation de la coordination et de la concertation autour des questions arabes et régionales d’intérêt commun eu égard au sort et aux objectifs communs ».

De son côté, l’ambassadeur du Royaume hachémite à Alger, Chaker Attallah El Amouch a considéré que les relations entre les deux pays « ancrées, historiques et renouvelables sont appelées à se développer, notamment à la lumière de la volonté politique affichée », relevant « la disposition de son pays à œuvrer, dans le cadre de la coordination, à hisser et à promouvoir les relations bilatérales ».

Présent à la cérémonie d’installation, le sous-directeur des pays du Machreq arabe au ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Mansour Ahcène a affirmé que le groupe d’amitié parlementaire Algérie-Jordanie « constituera assurément un jalon supplémentaire porté à l’actif des relations ancestrales à même de consolider la diplomatie classique et insuffler davantage de dynamique à la diplomatie parlementaire à travers l’échange d’expertises dans les domaines législatif et juridique ».

Le même responsable a rappelé la récente visite du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, en Jordanie dans le cadre des efforts visant à « consolider les relations fraternelles et la coopération entre les deux pays et à augmenter la cadence des concertations bilatérales sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun ».

Il a indiqué, dans ce sens, que la visite du chef de la diplomatie algérienne avait abouti à un accord sur la nécessité de donner davantage d’impulsion aux relations de coopération entre les deux pays, notamment avec la convocation attendue de la neuvième session de la commission mixte algéro-jordanienne.

La visite a permis aussi de se mettre d’accord sur « l’importance de renforcer la cadence de la concertation et de la coordination politiques sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun à travers l’élaboration d’un texte juridique de concertation et de coordination à signer prochainement, a-t-il rappelé.

Dans le même contexte, le président du Groupe parlementaire pour l’amitié et la fraternité Algérie- Jordanie, Lazhar Degla, a salué l’installation de ce groupe qui se veut, selon lui, un moyen de rapprocher les vue dans un cadre idoine permettant de coordonner, d’approfondir la coordination et l’action commune, et soutenir les relations de coopération existantes entre les deux pays et avancer des idées et des propositions à même d’élargir l’échange de vues et d’expériences à de plus larges perspectives.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

20 + four =

Bouton retour en haut de la page