ECONOMIE

Appel à accélérer la régularisation des projets d’investissement en suspens

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar a présidé, lundi au siège de son département ministériel, une réunion de la commission nationale de suivi des projets d’investissement en suspens, consacrée à la définition des mécanismes de régularisation de la situation des projets d’investissement restants, a indiqué un communiqué du ministère.

Après avoir salué les efforts de la commission qui, en un temps record, a pu lever les obstacles sur 503 projets sur un total de 864 en suspens recensés à ce jour, le ministre a appelé les membres de la commission à « redoubler leurs efforts pour accélérer le traitement des dossiers des projets restants au nombre de 361 », a précisé le ministère.

Les principaux obstacles auxquels font face les projets restants consistent en la nature des terrains à vocation agricole sur lesquels ont été établis ces projets, le raccordement aux réseaux d’électricité, de gaz et d’eau, l’obtention des permis de construire et la conformité des constructions en sus de certaines problématiques liées aux contrats de concession.

Une fois le traitement des projets en suspens finalisé, la commission nationale, composée des secrétaires généraux de dix secteurs ministériels (industrie, intérieur, agriculture, habitat, énergie, ressources en eau, tourisme, finances, industrie pharmaceutique et environnement), procédera à l’accompagnement des projets d’investissement dont la réalisation est inachevée et qui rencontrent des difficultés pour leur concrétisation.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × 1 =

Bouton retour en haut de la page