NATIONAL

Bataille d’El-Djorf : le ministre des Moudjahidine appelle les jeunes à emprunter la voie des prédécesseurs

Le Ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga a appelé, mercredi à Alger, les jeunes Algériens à emprunter la ” bonne” voie de leurs prédécesseurs, en vue de faire face au défis de cette ère et parachever le parcours.

Supervisant les travaux d’une Conférence en commémoration du 66e anniversaire de la grande bataille d’El-Djorf intitulée “La bataille d’El-Djorf mémoire et évocation”, M. Rebiga a affirmé que “les jeunes doivent emprunter la bonne voie, en vue de faire face aux défis de cette ère et parachever le parcours réalisé par le peuple, avec assurance et  une forte volonté, tout en se prévalant du riche capital civilisationnel et en s’énorgueillant de la mémoire de notre nation et de notre identité.

Pour M. Rebiga, l’Algérie, grâce aux sacrifices de ses enfants vertueux, se remémore désormais ses mémoires pour consacrer son Histoire dans une continuité avec les générations qui se succèdent, célèbre aussi ses gloires et ses fiertés qui sont le trésor de sa mémoire et observe des haltes pour méditer son passé et les hauts-faits de ses enfants et s’en inspirer, à même de renforcer sa détermination en vue de construire son présent et prospecter son avenir.

L’Algérie fait aujourd’hui son chemin de renouveau national global sous la direction du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune et mène une étape cruciale dans le processus de développement et de l’appui aux structures de l’Etat de droit, a ajouté le ministre.

Evoquant la bataille d’El-Djorf, M. Rebiga a rappelé que cette bataille qui est intervenue deux mois après les offensives du Nord Constantinois, était ” une scène de confrontation dans laquelle, les moudjahidine de l’Armée de libération nationale (ALN) ont montré une stratégie militaire optimale, ayant révélé leur génie, leur courage et leur suprématie sur les régiments du colonisateur, tout en étant des artisans d’une image des plus formidable du sacrifice et de l’abnégation.

Selon l’allocution du ministre, ce fait a consacré le summum de la cohésion et du dévouement pour l’amour de la Patrie et le sommet de la responsabilité et du courage, ayant ébranlé le colonisateur et sapé son orgueil sur les roches des hautes montages d’El-Djorf , aboutissant à des victoires sur les plans politiques, militaires et de la propagande, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Ont pris part à cette conférence des cadres supérieurs de l’Etat et des personnalités historiques ainsi que des moudjahidine parmi ceux qui ont participé à la bataille d’El Djorf et qui ont fait des témoignages sur le déroulement de cette dernière, tout en appelant à les documenter et à les transmettre aux futures générations à même d’imprégner en eux le patrimoine historique de la révolution et tous les sens du sacrifice, de la loyauté et du patriotisme.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer