ECONOMIE

Commerce extérieur: le retour au système des licences n’est pas à l’ordre du jour

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a affirmé, jeudi, que le retour de la gestion du commerce extérieur par le système des licences n’est pas du tout à l’ordre du jour.

Le retour au système des licences n’est pas du tout à l’ordre du jour  Nous sommes en train d’encadrer et de soutenir les exportateurs par la levée de toutes les contraintes administratives rencontrées, la suppression du certificat d’exonération des droits de douane en est la preuve.

M.Rezig a souligné l’attachement de son département ministériel à encourager le commerce extérieur, à travers l’allègement des formalités administratives pour soutenir les opérateurs économiques et l’accélération de la cadence de numérisation du secteur.

Le ministère du Commerce travaille en coordination avec le ministère des Finances pour introduire des amendements ayant trait au Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE), créé en 1996, en vue d’orienter l’appui financier aux exportateurs algériens qui promeuvent leurs produits sur les marchés extérieurs.

Concernant les amendements qui seront proposés prochainement au Premier ministère, M. Rezig a précisé qu’ils visent dans leur ensemble à simplifier le dossier d’indemnisation des exportateurs dans le cadre du FSPE à partir de 2021.

Ces mesures en cours d’examen concernent également le soutien financier aux exportateurs à travers la révision des montants et des taux à même de servir et d’encourager l’exportateur à accéder aux marchés étrangers.

Le ministre du Commerce a indiqué que l’opération de remboursement aux exportateurs d’un taux déterminé des frais de transport des biens et des marchandises vers l’étranger ou des dépenses de leur participation aux foires spécialisées à l’étranger, deviendra plus facile grâce à la numérisation et à l’allègement des formalités administratives.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 + twenty =

Bouton retour en haut de la page