SANTE/TECHNOLOGIE

Covid-19 : Prochaine réception de tests « antigènes »

L’Algérie réceptionnera « dans les jours à venir » les tests antigènes permettant de dépister directement le Coronavirus, a annoncé dimanche à Alger, le Directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), Pr Fawzi Derrar, faisant état de la prochaine publication d’une enquête épidémiologique sur l’évolution du virus dans le pays.

« Ce qui va changer la donne par rapport à l’épidémie du Coronavirus, c’est l’apparition de tests antigènes rapides que l’Algérie réceptionnera dans les jours à venir. Ces tests détecteront directement le virus et ont une très bonne sensibilité », a déclaré le DG de l’IPA sur les ondes de la Chaine 3 de la Radio nationale.

Tout en précisant la possibilité de recours à ces examens en « l’absence de tests PCR, il a assuré des efforts engagés par l’Algérie afin d’élargir et d’uniformiser » l’accès à ce type de dépistage, à travers l’ensemble du territoire national et ce, d’ici mars 2021, se félicitant de la dotation d’un plus grand nombre de laboratoires privés en PCR.

Et de citer les exemples des wilayas de Chlef, Ouargla et de Biskra, avant de plaider, à ce propos, pour que la question du prix des tests PCR chez le privé soit « discutée » afin d’en permettre une accessibilité pour tous.

Qualifiant la situation sanitaire mondiale actuelle d’ « inquiétante », il a soutenu que « les jours à venir seront plus difficiles à gérer y compris en Algérie » en raison notamment de l’arrivée de la saison hivernale, propice au déploiement du Coronavirus.

Il appellera, en conséquence, la population à une prise de conscience généralisée, à la vigilance et au développement de certains concepts de prévention de plus en plus précieux pour l’avenir, rappelant que ce virus coûte la vie à des centaines de personnes.

La vaccination antigrippale ne protège pas contre la Covid-19

Abordant le volet de la grippe saisonnière, l’hôte de la radio a tenu à souligner que la vaccination antigrippale ne protège pas contre le Coronavirus mais seulement contre la grippe saisonnière, faisant savoir que le virus inhérent à celle-ci n’est pas encore en phase de circulation car activant, généralement, dès fin décembre.

A ce sujet, il rappellera l’annonce faite par le ministre de la Santé s’agissant du lancement de la campagne de vaccination, à compter du 3 novembre prochain, faisant savoir la commande par l’Algérie d’une quantité de 1.8 million de doses de vaccin antigrippal.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

onze + dix =

Bouton retour en haut de la page