NATIONAL

Journée mondiale de la liberté de la presse : le wali d’Alger distingue une pléiade de journalistes

Le wali d’Alger, Ahmed Mâabed a supervisé, mercredi, une cérémonie de distinction d’une pléiade de journalistes de différents établissements médiatiques publics et privés, écrits et audio-visuels, et ce, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai).

M.Mâabed a mis en avant, dans son allocution devant la corporation médiatique, l’importance de l’information de proximité dans l’acheminement de l’information exacte, précise et en temps réel aux citoyens, ainsi que le rôle central qu’elle joue dans l’éclaircissement de l’opinion publique.

Pour le wali d’Alger, la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse se veut une occasion « pour se remémorer les qualités des femmes et hommes des médias algériens qui ont été à l’avant garde avec leurs plumes judicieuses et leurs idées éclairantes, donnant ainsi un exemple de professionnalisme, de sacrifice et de lutte, en vue de porter haut la voix des Algériens et de l’Algérie et la justesse de leur cause au monde et dénoncer le colonisateur inique ».

M.Mâabed a rappelé qu' »avec le début du processus d’édification et de construction de l’Algérie indépendante, les soldats de l’information et les sommités du journalisme avaient un grand rôle dans la concrétisation de la souveraineté et de son rétablissement sur la radio et la télévision, véritable tournant dans l’histoire du journalisme algérien et avaient travaillé en étant convaincus de la sacralité de la mission et de la noblesse du legs qu’ils héritent ».

« Ces générations se sont succédé sur le journalisme algérien et ont immortalisé leurs noms avec des registres d’or, pour transmettre la responsabilité et le legs médiatique à de nouvelles générations qui s’efforcent elles aussi à se mettre au diapason des derniers développements dans le champ de l’information et des nouveautés les plus récentes dans le monde de la presse », a-t-il dit.

Il s’agit aussi « des changements induits par les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les concepts, les pratiques et l’industrie de l’information en général. Ainsi, les concepts de la presse électronique, du journaliste numérique et du global média en sont peut-être le meilleur témoin de la grande évolution survenue dans le champ de l’information », a encore souligné le même responsable.

Le wali a également rappelé que  » l’Etat algérien sous la direction du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, accorde une grande importante au domaine de l’information et de la communication et au travail journalistique, d’autant qu’il a affirmé, à plus d’un titre, la nécessité d’oeuvrer à la moralisation du travail médiatique, en vue de hisser le niveau de la presse et de la performance médiatique en Algérie ».

 

 

 

 

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 5 =

Bouton retour en haut de la page