NATIONAL

Lamamra reçoit l’ambassadeur itinérant d’Angola porteur d’un message au Président de la république

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a reçu mercredi, l’ambassadeur itinérant d’Angola, Diekumpuna Sita Jose qui effectue une visite de travail en Algérie en sa qualité d’envoyé spécial porteur d’un message au président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, adressé par son homologue angolais, indique un communiqué du ministère.

 

ors de cette rencontre, M. Lamamra a reçu de son hôte un message adressé au président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, de la part de son frère, le président de la République d’Angola, M. Joao Lourenço, lequel lui a transmis ses sincères salutations et son aspiration à poursuivre de concert le travail en étroite collaboration pour renforcer la coopération aux niveaux bilatéral et multilatéral.

 

Les deux responsables ont passé en revue les relations bilatérales distinguées entre les deux pays, ainsi que les derniers développements sur la scène continentale, notamment les perspectives de renforcement de la coopération entre les pays africains face aux défis imposés par le fléau du terrorisme et de l’extrémisme violent, outre les changements anticonstitutionnels de gouvernement.

Dans ce contexte, M. Diekumpuna a fait part de « la considération de son pays pour les efforts déployés par l’Algérie sous la conduite du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en sa qualité de Coordinateur pour la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique, exprimant son souhait de voir le rôle leader de l’Algérie dans le cadre des efforts visant à insuffler une nouvelle dynamique aux efforts communs, en particulier à la lumière des prochaines échéances continentales », précise le communiqué.

A l’issue des entretiens, les deux parties sont convenues de poursuivre la coordination et de renforcer la coopération entre les deux pays pour insuffler un nouvel élan aux mécanismes d’action africaine commune dans ce domaine, particulièrement au Centre africain d’études et de recherches sur le terrorisme (CAERT) et à l’Agence africaine de police criminelle « Afripol », sis en l’Algérie.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

11 + 18 =

Bouton retour en haut de la page