INFONATIONAL

Le Parquet d’Alger dément des informations sur une grève de la faim de certains détenus

Le Parquet général près la Cour d’Alger a démenti les informations « tendancieuses » faisant état de l’entrée en grève de la faim d’une « certaine frange » de détenus de la prison d’El Harrach, dans « la mesure où aucun mouvement de grève » n’a été enregistré au sein de cet établissement pénitencier, a indiqué samedi un communiqué de la Cour d’Alger.

Ce communiqué de la Cour d’Alger intervient suite « aux informations diffusées par certains organes de presse faisant état de l’entrée en grève de la faim d’une certaine frange de détenus de la prison d’El Harrach en la journée d’hier, vendredi 28/01/2022″.

La même source a indiqué qu' »en application des dispositions de l’article 11 du code de procédure pénale, le Parquet général près la Cour d’Alger et par souci d’éclairer l’opinion publique, dément ces informations tendancieuses dans la mesure où aucun mouvement de grève n’a été enregistré au sein de cet établissement pénitencier ».

La même instance a ajouté qu’il était « important de rappeler que la diffusion de fausses informations pouvant impacter la sécurité et la stabilité des institutions comme il l’est établi dans le cas de figure, pourrait voir engagée la responsabilité pénale de ses auteurs dans la mesure où les informations de cette nature ont pour but d’impacter négativement l’ordre public et les institutions ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × trois =

Bouton retour en haut de la page