INFOSANTE/TECHNOLOGIE

Le président de l république s’engage à réviser les statuts particuliers des personnels de la santé

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a fait part de son engagement à réviser les statuts particuliers des personnels de la santé et le texte de loi sur le service civil, saluant les sacrifices et efforts de l’armée blanche dans la lutte anti-covid-19.

« Nous glorifions l’armée blanche qui n’a pas manqué un jour d’offrir des sacrifices pour le citoyen algérien », a déclaré M. Tebboune lors de l’entrevue périodique avec des représentants des médias nationaux diffusée dimanche dans la soirée.

L’ensemble des éléments de ce corps « parmi les chauffeurs d’ambulances, infirmiers et médecins sont disposés à se sacrifier et les citoyens sont, en contrepartie, tenus de reconnaître ces gestes, contrairement à ceux qui tentent de détruire le pays ».

Le président de la République a ainsi fait part de son engagement à « revoir les statuts particuliers des infirmiers et des médecins et de revisiter la loi relative au service civil ».

De même qu’il s’est dit déterminé à revoir à la hausse, en concertation avec les syndicats du secteur, les salaires de l’armée blanche, afin de barrer la route aux instigateurs et mettre en valeur les efforts et sacrifices dont ce corps a pu faire preuve.

Après avoir loué l’élan de solidarité du peuple algérien et le soutien de la diaspora algérienne, lequel a démontré l’unité du peuple algérien, le Président de la République a rappelé que l’Etat avait dépensé jusqu’à présent trois (03) mds USD pour l’acquisition du matériel de prévention, des vaccins et d’autres équipements.

S’agissant des perturbations signalées en matière de disponibilité de l’oxygène, M. Tebboune a expliqué que le problème est d’ordre organisationnel et non de moyens, en raison de l’augmentation du nombre des cas covid-19, ce qui a nécessité une adaptation avec la situation, annonçant l’acquisition de deux usines de production d’oxygène en attendant l’achat de 8 à 10 autres usines pour les mettre à la disposition des hôpitaux éloignés à l’image d’Adrar, Illizi et Tamanrasset.

Il a également fait savoir que l’usine de Bethioua à Oran qui devra produire 110.000 litres/jour est en cours d’essai et sera mise en service à partir de la semaine prochaine en vue de satisfaire la demande des wilayas de l’Ouest.

Le chef de l’Etat a indiqué en outre que l’Algérie avait importé 100.000 litres et nous en avons commandé un million de plus.

Dans le même sillage, il a fait savoir que l’Algérie produit 64% de ses besoins en médicaments, dont certains sont exportés, l’objectif étant, dit-il, de produire 80% des médicaments et des vaccins en Afrique.

Le président de la République a également annoncé que l’Algérie commencerait la production du vaccin anti-Corona chinois « en septembre prochain », en attendant la production du vaccin russe « Sputnik » d’ici la fin de l’année en cours.

A ce titre, le Président de la république a appelé les citoyens à la nécessité d’aller se faire vacciner afin d’atteindre une immunité collective, mettant en garde contre les campagnes appelant à boycotter la vaccination sur les réseaux sociaux, avant de souligner que les responsables de ces campagnes « veulent provoquer une catastrophe sanitaire » dans le pays.

Jusqu’à présent, 20% des citoyens ont été vaccinés au niveau national, a-t-il indiqué, rappelant que l’immunité collective requiert la vaccination de 65% de la population du pays

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

nine + 13 =

Bouton retour en haut de la page