INFONATIONAL

Le président de la république qualifie ses entretiens avec son homologue turc de « riches et profonds »

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a qualifié lundi à Ankara ses entretiens avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, de « riches et profonds », estimant que les accords signés entre les deux pays « confèreront la dynamique escomptée » aux relations bilatérales « historiques et privilégiées ».

Lors d’une conférence de presse animée conjointement avec son homologue turc, le Président Tebboune a qualifié de « riches et profonds » les entretiens qu’il a eus avec ce dernier, au deuxième jour de sa visite d’Etat en Turquie, précisant qu' »ils ont permis de renforcer les acquis réalisés depuis la visite du Président Erdogan en Algérie, il y a deux ans, et de signer plusieurs accords de coopération ».

Après avoir rappelé la décision du Président turc de porter la valeur des investissement turcs en Algérie à 5 milliard de dollars, lors de sa visite en Algérie en 2020, le Président Tebboune a fait part de sa volonté de « porter le volume des investissements à plus de 10 milliards de dollars ».

Les entretiens entre les deux parties étaient « fructueux pour les deux peuples et les deux pays », a-t-il ajouté précisant que « le processus engagé il y a deux ans a fait l’objet d’une évaluation sur la base des discussions et des accords conclus à Alger, lesquels ont abouti à de bons résultats dans de nombreux secteurs, dont le textile et la sidérurgie ».

Le Président de la République s’est félicité des « étapes importantes franchies par les deux pays ensemble », lesquelles, a-t-il dit, « viennent enrichir nos relations historiques et privilégiées et renforcer le processus de partenariat stratégique dont nous nous employons à poser les bases aux plans politique, économique et culturel et dans tous les domaines ».

Il a également exprimé sa volonté de « continuer à asseoir des passerelles de communication et de coopération », indiquant que « cette volonté s’est concrétisée aujourd’hui par la signature d’accords de coopération, à même d’insuffler la dynamique escomptée aux relations bilatérales historiques ancrées dans l’histoire et distinguées entre les deux pays frères ».

Le Président de la République a expliqué que sa visite en Turquie intervenait dans un contexte exceptionnel, l’Algérie s’apprêtant à célébrer dans quelques semaines le 60ème anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, et par la même occasion, le 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques avec la Turquie.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × 2 =

Bouton retour en haut de la page