ECONOMIE

Les entreprises économiques appelées à adhérer efficacement au processus du développement

Le ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a appelé dimanche à Alger les entreprises économiques à adhérer au nouveau processus de développement afin de sortir rapidement de la situation que traverse l’économie nationale actuellement.

Intervenant lors d’une journée d’information organisée par son département sur la loi de finances 2021, le ministre a déclaré « j’invite l’ensemble des opérateurs économiques et partenaires sociaux à adhérer efficacement au processus économique du pays pour pouvoir sortir de la situation actuelle dans les meilleurs délais ».

En contrepartie, dira-t-il, les opérateurs recevront de la part de la direction « toutes les facilités et tout l’accompagnement » nécessaires pour « mettre notre pays sur les rails du développement loin de la dépendance, des verrous bureaucratiques et de la corruption ».

Plus explicite, M. Benabderrahmane a mis l’accent sur le rôle des entreprises économiques, principale source de création d’emplois, de richesse et d’un climat des affaires favorable.

Et d’affirmer « la relance économique escomptée s’appuie sur le lancement de projets d’investissement structurels créateurs de richesse et de postes de travail, à travers un partenariat public-privé et dont l’impact sera palpable à court, moyen et long termes ».

De même qu’il a mis en avant « la volonté du gouvernement d’élargir le cercle du dialogue et de la concertation avec les différentes parties prenantes dans le créneau économique, de s’ouvrir davantage avec son environnement dans le but de rendre la communication plus accessible, briser le blocus bureaucratique et jeter les passerelles favorisant le dialogue et la transparence ».

Pour ce faire, « il incombe aux opérateurs économiques d’instaurer la confiance, indispensable aux yeux de tous ».

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × 4 =

Bouton retour en haut de la page