NATIONAL

Omar Belhadj met en avant « l’importance » accordée par son instance à la promotion de la culture constitutionnelle

Le président de la Cour constitutionnelle, Omar Belhadj a affirmé, mercredi à Alger, que le choix du prix des meilleurs travaux pédagogiques artistiques sur « la Constitution et la Citoyenneté » reflète « l’importance » accordée par son instance à la promotion de la culture constitutionnelle en milieu pédagogique.

M. Belhadj s’exprimait lors de la cérémonie de distinction des élèves lauréats du concours national des meilleurs travaux pédagogiques artistiques sur « la Constitution et la Citoyenneté » pour l’année 2021, organisée par la Cour constitutionnelle en collaboration avec le ministère de l’Education nationale et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Algérie.

Le président de la Cour constitutionnelle a souligné, dans ce cadre, que le choix de ce prix participe de l’intérêt accordé par la Cour constitutionnelle à la promotion de la culture constitutionnelle en milieu pédagogique, rappelant que la première édition était réservée exclusivement au cycle secondaire ».

Il a formé le vœu, à cet effet, de voir les prochaines éditions ouvertes aux autres cycles d’enseignement.

M. Belhadj a relevé, en outre, que les amendements constitutionnels « profonds » exigent l’adoption « d’une nouvelle » culture politique et constitutionnelle et l’ancrage des principes constitutionnels, y compris les droits de l’Homme, la démocratie et la primauté de la Constitution chez les nouvelles générations.

Il s’agit là de la nouvelle ère à laquelle nous aspirons tous, inspirée de l’esprit fédérateur de Novembre et consacrant les valeurs nationales, a soutenu le président de la Cour constitutionnelle.

Et d’ajouter: « nous commençons à cueillir les fruits des 54 engagements pris par le Président de la république au titre de sa campagne électorale, depuis l’amendement de la Constitution ».

De son côté, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a exprimé le souhait de voir ce concours devenir « une tradition » et qu’il soit ouvert aux élèves des trois cycles, chose qui ne s’est pas concrétisé en raison de la crise sanitaire, rappelant que seuls les élèves de l’enseignement secondaire général et technologique qui ont pu participer à cette édition.

Il a affirmé qu’il œuvrera en coordination avec la Cour constitutionnelle et le PNUD en Algérie, à consacrer ces manifestations pour concrétiser les objectifs de l’école algérienne, qui visent à imprégner l’élève des « valeurs algériennes, inculquer l’esprit de citoyenneté et suivre le rythme du développement scientifique et technologique ».

Dans le même contexte, il a évoqué le dernier amendement constitutionnel voté lors du référendum du 1er novembre 2020, qui vise à consacrer le principe de l’Etat moderne et l’édification de l’Algérie nouvelle.

Après avoir salué le rôle des enseignants dans l’inculcation de ces valeurs, il a affirmé que l’école « œuvre à la formation du citoyen aux valeurs nationales et à l’ouverture à la civilisation mondiale, et à éduquer les élèves sur l’amour de la patrie et à être fiers d’y appartenir, et leur attachement à l’unité nationale et à la préservation de ses symboles.

A cette occasion, le ministre a salué « l’achèvement du deuxième semestre de l’année scolaire dans le « calme et la sérénité » malgré « les difficultés causées par l’organisation exceptionnelle de la scolarité ».

Pour sa part, la représentante résidente du PNUD, Blerta Aliko a salué l’initiative de la Cour constitutionnelle visant à sensibiliser les générations montantes aux principes constitutionnels, les droits, les libertés et les devoirs.

Mme. Aliko a insisté, dans ce cadre, sur la continuité de cette initiative pour tous les niveaux scolaires ainsi que le secteur de l’Enseignement supérieur, soulignant que ce concours est à même de « consolider le rôle de la Cour constitutionnelle avec la participation du citoyen et la justice constitutionnelle ».

A rappeler que ce concours a été lancé, début de l’année scolaire en cours, invitant les élèves du cycle secondaire à présenter des travaux pédagogiques artistiques sur la Constitution et la citoyenneté en utilisant différents supports (photographie et dessin).

Ce concours a pour objectif d’assurer « une plus large diffusion de la culture constitutionnelle dans le contexte de l’ouverture de la Cour constitutionnelle aux établissements d’enseignement, d’éducation et de formation en vue d’ancrer et de renforcer les valeurs de la citoyenneté et du civisme auprès de nos enfants dans le cadre de l’édification de l’Algérie nouvelle fondée sur les principes de la démocratie, la justice et l’Etat de droit.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix + un =

Bouton retour en haut de la page