INFONATIONAL

président de la république: Près de la moitié de la composition du Gouvernement issue des propositions des partis

 

Près de la moitié des membres du nouveau Gouvernement ont été nommés sur proposition des partis politiques, a affirmé le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

S’exprimant lors de l’entrevue périodique accordée aux représentants de médias nationaux diffusée dimanche, M. Tebboune a indiqué que près de la moitié de la composition du Gouvernement est issue des propositions des partis politiques, estimant que cette composition était équilibrée.

“Nous avons choisi des membres parmi les propositions des partis. Je pense qu’il y a un équilibre dans la composition du Gouvernement actuel”, a ajouté le Président de la république, formant le vœu de voir des résultats concrets avant tout, car le changement, a-t-il- fait observer, fait partie de la pratique politique et les postes ne sont pas permanents.

A ce propos, le Président de la République a expliqué: “nous ne changeons pas juste pour changer, mais seulement en cas de nécessité avérée, relevant que ce qui est positif dans la continuité est la reconduction de certains ministres qui avaient commencé à concrétiser des projets d’intérêt général”.

Affirmant n’avoir pas voulu le départ de ministres pour que d’autres viennent repartir de zéro notamment pour les secteurs sensibles à l’instar de la santé et l’enseignement supérieur, le chef de l’Etat a indiqué que le problème pour notre pays, depuis des générations, c’est que chaque responsable nouvellement nommé remet le compteur à zéro.

Concernant les ministres ayant gardé leurs portefeuilles, M. Tebboune a fait savoir que leur rythme de travail était acceptable, affirmant avoir relevé qu’ils étaient en mesure de gérer leurs secteurs contrairement à ceux qui ont été remplacés.

Interrogé sur la raison pour laquelle le Premier ministre a gardé le portefeuille des Finances, M. Tebboune a expliqué que M. Aïmane Benabderrahmane qui a gravi les échelons avait une grande connaissance des dossiers financiers du pays d’autant plus qu’il avait assumé des fonctions supérieures dans le secteur des finances dont Gouverneur de la Banque d’Algérie.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer