INFO

Représentation consulaire de Gambie à Dakhla: une violation du droit international

L’Algérie a qualifié de  violation  du droit international la décision unilatérale du gouvernement de Gambie d’ouvrir une représentation consulaire à Dakhla, ville occupée du Sahara Occidental, dans un communiqué rendu public mercredi par le ministère des Affaires étrangères (MAE).

“La décision de la Gambie constitue une violation flagrante des normes du droit international, des décisions et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations unies relatives à la question du Sahara occidental, tout comme elle enfreint les fondements mêmes des relations entre les pays africains, s’agissant tout particulièrement de l’attachement et de la défense en toute circonstance des règles et principes figurant dans l’Acte constitutif de l’Union Africaine”, a indiqué le MAE.

Après avoir souligné que l’Algérie a pris connaissance de  la décision unilatérale du gouvernement de Gambie d’ouvrir une représentation consulaire à Dakhla, ville occupée du Sahara occidental , le texte a ajouté que “cet acte provocateur qui vise à saper le processus de règlement de la question du Sahara occidental mené sous l’égide des Nations unies, transgresse les règles et les principes régissant le statut des territoires non-autonomes et le droit inaliénable et imprescriptible du peuple sahraoui à l’autodétermination, conformément à la doctrine et à la pratique des Nations unies et de l’Union Africaine”.

“Cette démarche unilatérale ne saurait remettre en cause, ni entraver le processus de décolonisation en cours du Sahara Occidental”, a conclu la même source.

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 4 =

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer