SPORT

JO-2020: les athlètes d’élite ont besoin d’un suivi physique et mental individualisé

La préparation des athlètes algériens, qualifiés ou qualifiables aux Jeux Olympiques de Tokyo (JO-2020), nécessite, outre la prise en charge de l’aspect physique, l’élaboration d’un “programme de suivi mental individualisé” en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19), selon une psychologue du Centre national de médecine du sport (CNMS).

Pour Karima Hadj Arab, psychologue et “mental coach”, les athlètes ont été affectés physiquement et psychologiquement par le confinement imposé depuis presque cinq mois pour cause de Covid-19 qui a même conduit au report des JO à 2021.

Le report des JO-2020, le confinement et la fermeture des lieux d’entraînement ont créé une situation inédite jamais vécue par nos athlètes. La situation sanitaire actuelle a laissé des traces sur les athlètes d’élite qui se sont retrouvés, du jour au lendemain, sans feuille de route, déstabilisés et sans visibilité quant à leurs objectifs.

A partir de là, l’apport d’un psychologue pour ces athlètes est devenu impératif afin de les accompagner dans cette situation difficile Depuis le début du confinement, les athlètes sont suivis et accompagnés par une équipe de psychologues, dans le but de les préparer à retrouver leur équilibre mental et se concentrer progressivement sur leurs objectifs.

Le travail de Karima Hadj Arab, aux côtés de deux de ses collègues du CNMS, consiste à optimiser cette pause de cinq mois chez l’athlète et la transformer en opportunité afin de développer chez lui un mental résistant face à ces difficultés qu’il doit considérer comme un défi à relever.

Au total, l’équipe de psychologues du CNMS prend en charge plus de 100 athlètes entre qualifiés et qualifiables aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, sans oublier le groupe d’athlétisme bloqué au Kenya en raison de la fermeture de l’espace aérien, Covid-19 oblige.

Outre son travail sur le mental de l’athlète qui se répercute sur le bien-être de ce dernier, Karima Hadj Arab, une des rares Algériennes qui se spécialisent dans ce volet, tente de donner au sportif les outils nécessaires pour gérer le stress et la pression des compétitions et optimiser la concentration, clés de son épanouissement.

Concernant les athlètes paralympiques qui sont pris en charge personnellement par Karima Hadj Arab, sur sollicitation de la Fédération algérienne handisport, une feuille de route un peu spéciale a été élaborée à cet effet.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + dix-sept =

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer